Dans le monde de l’emploi, il existe plusieurs fonctions qu’un homme peut exercer pour couvrir ses besoins. Le métier de caviste est l’un de ces métiers, qui est très demandé dans le marché de la fabrication du vin. Nous allons voir dans cet article ce qu’est le métier du caviste et quelles sont les règles à respecter pour devenir un bon caviste.

Caviste : c’est quoi le métier de caviste ?

Avant tout, le métier de caviste est un métier de conseil. L’ouvrier caviste se permet par sa fonction d’intervenir à toutes les étapes de la fabrication du vin. C’est à lui que revient le nettoyage des cuves et des caves, ainsi que la vérification de l’état du matériel (pressoirs, joints, pompes,…). Il réceptionne le raisin et le met dans des cuves et suit sa transformation complète en alcool. Dès que le jus est prêt, il l’extrait et le filtre afin de le mettre dans des bouteilles à étiquettes. Il peut ainsi se charger de la commercialisation du vin sous l’autorisation du chef de cave, tout en assurant l’organisation et la gestion de stockage du produit.

Caviste : quelles sont les règles à suivre pour devenir un bon caviste ?

Pour devenir un bon caviste, on est tenu de respecter certaines règles.

  • Une très bonne connaissance du métier : un bon caviste en général doit avoir des connaissances sur les cépages, les techniques de vinification, les vignobles et les appellations.
  • Curiosité d’apprentissage : le caviste doit être passionné par ce métier. Il doit exprimer la curiosité d’apprendre en se renseignant soit par la lecture, par les voyages ou même des rencontres avec des experts dans le domaine.
  • Capacité de renouveler la gamme : afin d’attirer l’attention de ses clients et de répondre à leurs attentes et leurs demandes variées, le caviste doit savoir renouveler la gamme de son produit.
  • Développer un ton de communication : le caviste doit développer un savoir-vendre pour ne pas rester un simple agent commercial, mais plutôt un agent marketeur. Car son savoir-être est sans doute le fort argument pour la vente en le rendant très attractif. En effet, par cette qualité, il développe une relation humaine entre lui et son client par laquelle il peut répondre à ses besoins.
  • Dynamiser le point de vente : pour augmenter les fréquences de consommation des vins, le caviste peut proposer des cours de dégustation ou même intervenir dans des soirées thématiques.
  • La capacité de chercher des clients : le caviste est tenu ainsi de chercher des clients pour augmenter sa part sur le marché. En effet, les réseaux sociaux et l’internet en général peuvent être une source bénéfique pour l’arbitrage et les prévisions d’achat.

Plus de story :