De plus en plus de personnes tendent vers la création de leur propre entreprise. Sous quelques conditions, toute personne désirant devenir auto-entrepreneur à titre principal ou complémentaire peut envisager d’exercer dans son entreprise individuelle. Comment devenir auto entrepreneur ? Quelles sont les spécificités du régime, les conditions ainsi que les obligations auxquelles est soumis un auto-entrepreneur ? On vous explique tout ce qu’il faut savoir au sujet des auto-entrepreneurs !

Comment devenir auto-entrepreneur :

Si vous projetez de devenir auto-entrepreneur, ou dit également micro-entrepreneur, sachez que la procédure est très simplifiée. Tout ce dont vous aurez besoin, c’est de réaliser une déclaration d’auto-entrepreneur. Cette déclaration doit être transmise en ligne au Centre des Formalités des Entreprises en fonction de l’activité de votre entreprise individuelle :

  • A la Chambre du commerce et de l’industrie si vous projetez de lancer une activité commerciale,
  • A la Chambre des métiers et de l’artisanat si votre activité est artisanale ou à la fois artisanale et commerciale,
  • A l’URSSAF pour toutes les activités libérales.

Notez que pour certains secteurs d’activité, tels que l’électricité ainsi que tous les métiers du bâtiment, l’auto-entrepreneur est tenu de fournir une attestation justifiant le niveau de qualification.

Pour devenir auto-entrepreneur, plusieurs aides sont disponibles pour vous accompagner dans votre projet.

Les aides proposées pour les auto-entrepreneurs :

Il est souvent assez difficile, financièrement et stratégiquement, de lancer son entreprise individuelle. Pour cette raison, il existe 4 formes d’aides afin d’aider les micro-entrepreneurs dans leur activité :

  • Les aides de la chambre des métiers et de l’artisanat sont destinées aux jeunes auto-entrepreneurs. Elles se présentent sous forme de réunions afin de discuter avec des spécialistes ou encore sous forme de stages de préparation.
  • Les aides des chambres de commerce et de l’industrie vous permettent de bénéficier d’aides personnalisées ou collectives. Vous pouvez avoir accès à des réunions d’information ou à un accompagnement individuel. Il vous est recommandé de vous renseigner afin de savoir si ces aides sont gratuites ou payantes et afin de vérifier leur contenu.
  • Les aides de l’ADIE. Cette association accompagne et finance les personnes porteuses de projets d’entreprise et les micro-entrepreneurs. Grâce à l’ADIE, vous pouvez bénéficier de micro-crédits et de micro-assurances en fonction de vos besoins. Vous pouvez également bénéficier de formations dans le domaine.
  • Les aides à la création d’entreprises telles que l’ACCRE en auto-entrepreneur, des exonérations de charges sociales ou encore les aides du Pôle emploi.

Toutes les conditions sont de votre coté afin de lancer votre entreprise individuelle et créer l’emploi de vos rêves ! Notez que sur le plan social, un auto-entrepreneur est affilié au régime social des indépendants (RSI).

Plus de story :