Pour utiliser votre tronçonneuse avec facilité et en toute sécurité, il est important que vous disposiez de certains équipements. Ainsi, opter pour un chevalet de tronçonnage serait idéal ! À défaut d’avoir les moyens de vous en procurer dans un magasin, il est possible que vous le fabriquiez vous-même, chez vous. Cependant, sans une connaissance préalable, il serait difficile de le faire. Comment fabriquer alors un chevalet de tronçonnage ? Découvrez dans cet article le procédé pour facilement réussir cette manœuvre.

Comment fabriquer un chevalet de tronçonnage : choisir les matériaux de base

Pour réaliser votre chevalet de tronçonnage, vous aurez besoin de quelques matériaux :

  • Une palette de récupération en sapin qui constituera votre matériau de base.

  • Les entretoises du socle qui serviront de montants.

  • Quelques lames supérieures qui seront utilisées comme traverses.

  • Une scie sauteuse qui sera utile pour couper les différentes pièces.

Étant donné que les clous fixés sur la palette peuvent résister à l’arrachement, il vous serait un peu difficile de démembrer la palette. Vous pourrez cependant vous servir d’un pied-de-biche pour effectuer le démontage tout en faisant preuve de vigilance.

La conception de votre chevalet de tronçonnage

L’équipement que vous envisagez fabriquer doit disposer de deux cadres de largeurs différentes. Le plus grand doit mesurer 43 cm de large. Quant au plus petit, il doit mesurer 35 cm de large et se rattacher entre les montants du plus grand. Assurez-vous que l’équerrage est correct pendant que vous clouez les traverses sur les montants. Pour rappel, les montants doivent avoir une section de 40 x 80 mm.

Après avoir cloué les traverses, il s’ensuit l’articulation des deux cadres. Pour ce faire, vous devez utiliser deux boulons M10 ayant au moins 90 mm comme longueur. N’oubliez pas de joindre à chaque boulon deux rondelles larges et un écrou. Vous devez serrer l’écrou modérément de telle manière que les deux cadres puissent s’ouvrir facilement sans forcer.

Concernant la hauteur du chevalet que vous souhaitez fabriquer, elle doit être comprise entre 55 et 60 cm. À l’évidence, cette mesure de la hauteur varie selon le réglage de la chaîne de retenue. En réalité, cette chaîne empêche à votre chevalet de s’aplatir et donc d’être maintenu ouvert. Une chaîne de retenue mesurant entre 60 et 70 cm de long conviendrait parfaitement. À l’aide d’un boulon, elle doit être fixée sur les traverses à chaque extrémité. En fixant cette chaîne, veillez à ce qu’elle ne se décroche pas après fixation. Vous pouvez par exemple utiliser des rondelles larges.

La finition de votre chevalet

Après avoir monté votre équipement, il importe à présent que vous soigniez sa finition. Même si votre palette de transport a déjà reçu un traitement avec un produit insecticide et fongicide, son état peut toutefois être moins appréciable. Vous pouvez ainsi la poncer au moyen d’un abrasif à gros grains. Cela vous permettra sans doute d’offrir une belle apparence à votre palette. Ce nettoyage ne peut être effectué qu'après que vous eûtes démonté la palette et découpé des pièces.

En outre, vous devez vous assurer que le bois ne présente aucun clou en rabotant ses faces. Il serait préférable qu’à l’aide d'une brosse, vous appliquiez en deux couches, un traitement insecticide et fongicide. Pensez également à ajouter une couche de lasure ou de vernis. Pour plus d’esthétique, vous pouvez opter pour une touche authentique en décorant votre chevalet avec de la peinture acrylique.

Voilà, vous savez à présent comment procéder pour fabriquer un chevalet de tronçonnage.