Le nouveau gouvernement du nouveau président français Emmanuel Macron a débarqué avec plusieurs nouvelles lois et réformes. Parmi les réformes les plus connues, on retrouve la suppression de ce qui était autrefois l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune) par l’IFI (impôt sur la fortune immobilière). Certains changements apportés sont importants et tracent une grande ligne de différence entre ces deux dispositifs d’impôts. Cet article a pour but d’expliquer sans trop rentrer dans les détails, les enjeux de la nouvelle loi d’impôt sur la fortune immobilière ainsi que ce qu’elle implique et ses objectifs à atteindre.

Qu’est-ce que l’impôt sur la fortune immobilière ?

L’impôt sur la fortune immobilière est une nouvelle réforme sur l’impôt qui est venue remplacer l’ancien impôt ISF. La différence majeure entre ces deux lois c’est que la nouvelle réforme d’impôt sur la fortune immobilière restreint largement le champ d’action et d’application de cet impôt car elle spécifie clairement le type de biens qu’il faut détenir pour être concerné par cela, tandis que l’ancienne (ISF) ne le faisait pas.

Ainsi, cette réforme va permettre de supprimer certains impôts sur les transactions financières, l’achat d’actions ainsi que sur les investissements. Ceci a été pensé afin de pousser les citoyens français possédant un large patrimoine d’investir dans les entreprises et les boîtes françaises pour augmenter et booster l’économie.

Qui est concerné par l’impôt sur la fortune immobilière ?

L’impôt sur la fortune immobilière concerne toute personne morale ou physique, qu’elle soit célibataire ou en couple qui possède un bien immobilier d’une certaine valeur.

Ainsi, il existe une valeur seuil qui va déterminer si ou non une personne est concernée par cet impôt. À présent, cette valeur est de 1.3 millions d’euros. Donc toutes les personnes qui ont des biens immobiliers dont la valeur dépasse cette dernière, vont devoir payer cet impôt.

Ce qui va particulièrement différencier L’IFI à L’ISF c’est donc qu’elles ne concernent pas les points ci-dessous :

  • Les biens de valeur mais qui ne sont pas de l’immobilier. Nous pouvons citer les voitures ou les œuvres d’art comme exemple.
  • Tous les placements financés. Ainsi, tous les types d’assurances, d’épargne ou de livrets ne sont plus concernés par cet impôt.

Quand est-ce que l’IFI (impôt fortune immobilière) a été officiellement appliquée ?

Cette nouvelle réforme de l’impôt sur la fortune immobilière est appliquée depuis le premier janvier 2018. Cette loi a longuement été débattue dans le parlement au préalable et avait été ajouté au projet de la nouvelle loi de finances.

Plus de story :