Qu’est ce que l’assurance voiturette et combien ça coute ?

Vous aimez ?

Comme tout autre véhicule, une voiture sans permis ou VSP doit être assurée pour rouler sur le sol français. C’est une règle à laquelle doit se conformer tout conducteur qui a en sa possession ce type de véhicules. Mais quel est alors le prix d’une assurance voiturette ? On vous dit tout ici.

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance voiturette

Comme précédemment soulignée, une assurance voiturette n’est rien d’autre que la garantie (assurance) qui couvre un véhicule terrestre à moteur ou VSP. Pour en bénéficier, il faudrait donc que votre voiturette réponde aux conditions qui s’imposent à cette catégorie d’automobiles.

Une voiture sans permis est un véhicule qui a :

  • une vitesse maximale de 45 km/heure ;
  • un poids avide d’au plus 350 kilogrammes ;
  • une charge utile de 200 kilogrammes maximum ;
  • et une puissance (cylindrée) de 50 cm3.

Si elle ne respecte pas ces critères, le conducteur devra alors nécessairement avoir un permis de catégorie B1 pour la conduire.

Partant du fait que ce type de voiture soit très peu impliqué dans les cas d’accident en France, les offres d’assurances d’une voiturette sont très attractives. Adaptées à l’âge, au profil et à bien d’autres éléments du conducteur, celles-ci sont très larges. Elles vont notamment des formules les plus classiques (assurance tous risques, assurance au tiers) à de simples garanties comme en cas de vol.

Le prix d’une assurance voiturette

Bien que le prix d’une assurance voiturette oscille entre 6 000 et 7 000 euros par an, il faut dire qu’il dépend de nombreux paramètres. Au nombre de ces derniers, on peut citer la formule choisie par le conducteur, l’âge de ce dernier, son profil, l’état de la voiturette, etc.

  • La formule choisie

En dehors de l’assurance responsabilité civile (au tiers) qui est obligatoire, le propriétaire de ladite voiturette peut souscrire à d’autres formules d’assurances. Celui-ci peut ainsi choisir une assurance intermédiaire ou tous risques, une simple garantie en cas de vandalisme ou de vol, etc. Il est donc clair que le prix d’une assurance tous risques sera très différent d’une simple garantie.

  • Le profil du conducteur

Le profil du conducteur compte aussi dans la déduction du coût d’une assurance VSP. La compagnie d’assurances doit impérativement savoir si vous êtes jeune conducteur (permis de conduire ayant moins de 3 ans) ou alors si votre permis vous a été retiré.

  • L’état de la voiturette

Cela va de soi, car les risques auxquels est exposé un véhicule d’occasion sont très différents de ceux d’une automobile neuve. Grâce à cette donnée, votre assureur saura déjà à quoi s’attendre s’il accepte de vous couvrir.

À ces divers éléments, vous pouvez aussi ajouter, le lieu de résidence du conducteur et le lieu de stationnement dudit véhicule (évaluation des risques dus au milieu). À un moment donné, la notoriété de la compagnie d’assurances peut influencer sur le prix d’une assurance voiturette.

Pour conclure, les formules d’assurances d’une voiture sans permis demeurent les mêmes que celles d’un véhicule normal. Bien qu’elles soient jugées plus attractives, ces dernières dépendent grandement des nombreux critères cités ci-dessus. Vous voilà donc suffisamment informé pour souscrire sans crainte à une formule d’assurance voiturette de votre choix.