Pension alimentaire : comprendre son calcul

Vous aimez ?

La pension alimentaire, certains ont tendance à croire que seul un juge est habilité à la calculer. Lorsqu’il s’agit de prendre la décision finale, c’est bel et bien à lui de trancher, mais il est tout à fait possible, à condition d’avoir les bons paramètres et la bonne méthode, d’appliquer tout ça chez vous et de pouvoir justement effectuer des calculs très simples pour pouvoir justement découvrir la pension que vous aurez à payer (ou que l’autre conjoint devra payer) en fonction de qui est qui !

Quoi qu’il en soit, nous vous rassurons dès maintenant puisqu’il n’est pas forcément nécessaire d’avoir un bac+5 en mathématiques ou en droit pour pouvoir comprendre toute cette procédure et faire ce qu’il faut !

Calcul de la pension : sur quoi devrons-nous nous baser ?

Pas de panique ! Si vous souhaitez déjà bien effectuer le calcul, il serait intéressant de pouvoir rassembler trois paramètres principaux. Ces trois paramètres ne sont certes pas exhaustifs et ne sont pas toujours utilisés seuls pour pouvoir effectuer l’opération, mais disons qu’il s’agit généralement d’une base et d’un socle sur lequel se reposera le juge le plus souvent. Il y a donc fort à parier qu’il ne prenne pas en considération d’autres éléments jugés très secondaires.

Ces éléments, les voici :

  • Les revenus du parent débiteur,
  • Le régime de droit de visite (concerne l’hébergement également),
  • Le nombre total d’enfants.

Notez également ce nombre : 483 euros qui est le minimum vital qu’il faudra à un moment rajouter comme facteur dans nos équations. Cela devrait être suffisant pour nous permettre de commencer les calculs, et sachez que si vous avez un nombre élevé d’enfants, le montant total ne sera pas très élevé pour chacun d’entre eux. Toutefois, si vous en avez peu, ils pourront recevoir chacun une part plus conséquente.

Les calculs : la procédure complète

Passons désormais à la partie que vous redoutez peut-être. Vous allez bientôt constater qu’il s’agit d’un jeu d’enfant comme promis. Commencez par réunir la somme totale nette que touchera le débiteur chaque mois, ainsi que le bénéfice du droit d’hébergement. Bien entendu, n’oubliez pas le nombre d’enfants. Il suffira ensuite de commencer par le calcul du montant en soustrayant au salaire les 483 euros. Il faudra ensuite multiplier par le pourcentage qui peut dépendre du nombre d’enfants que vous avez (exemple : 10% pour trois enfants). Enfin, le total sera multiplié par le nombre d’enfants que vous avez. Ainsi donc, il faudra multiplier par trois par exemple si vous avez trois enfants pour connaître le total à payer (si vous prenez le nombre que vous aviez avant de multiplier, c’était le montant à payer pour chaque enfant !).